Lundi, septembre 17th, 2012...16:27

La République en danger : une horde de salafistes a envahi les beaux quartiers

Jump to Comments

J’apprends donc que la République française a failli sombrer corps et âme sous les cris de 250 manifestants venus dire leur colère à Paris ce week-end. Heureusement que les troupes du Chevalier Valls sont intervenues et que ce dernier a dit que c’était absolument “inacceptable”.

Mais de qui se moque-t-on?

Je me suis déjà exprimée sur les manifestations que je trouve non seulement improductive, mais en plus, contraire à l’objectif qu’elles se donnent en participant à donner une importance démesurée à un événement qui n’en a aucune. Elles peuvent, dans certains cas, attirer des éléments incontrôlables et violents et conduire à des débordements des plus condamnables. Est-ce ce qui s’est passé à Paris ce week-end?

Les faits (tels qu’ils ont été rapportés par les médias)

Suite à des appels à manifester relayés sur les médias sociaux, environ 250 personnes se sont retrouvées place de la Concorde et ont essayé de rejoindre l’ambassade américaine. La manifestation n’ayant pas été déclarée en préfecture, elle était illégale et de fait, la police a bloqué les manifestants en bas des Champs Elysées. Les manifestants ont parlé aux journalistes et fait une prière collective sous le regard de la police. Des petits groupes ont essayé de forcer le passage et de se frayer un chemin jusqu’à l’ambassade américaine. S’en est suivi quelques échauffourées, au cours desquelles quatre policiers ont été légèrement blessés. Cent à 150 manifestants ont été interpellés. Un manifestant a été placé en garde à vue pour outrage et violences sur forces de l’ordre. Les autres ont été libérés après contrôle d’identité.

Reurters

En tant normal, ce genre d’événements n’aurait pas fait plus d’une brève dans les canards nationaux et n’aurait pas été traité dans les journaux télévisés. Mais voilà, il y avait dans le groupe une cinquantaine d’individus habillés à la “mode salafiste” qui on le sait n’est pas la mode de chez nous. Branle bas de combat, place Beauveau et dans les rédactions.

Le Monde édition du 16/09/2012 :

Plus tôt dimanche, le ministre de l’intérieur Manuel Valls avait dénoncé sur France 2 une manifestation “inacceptable”.

Qu’est ce qui est inacceptable? La manifestation illégale? La manifestation faite par des salafistes?

Ses participants, “qu’il ne faut pas confondre avec l’immense majorité de nos concitoyens, caricaturent l’islam tel qu’il est pratiqué dans notre pays”, a déclaré M. Valls.

Je veux bien, mais là, ils ne caricaturaient par l’islam. Ils disaient juste tout haut, ce que tous les musulmans pensent tout bas.

Selon lui, parmi les manifestants, “il n’y avait pas que des jeunes”, mais aussi “des petits groupes agissant que nous connaissons dans nos quartiers, qui prônent un islamisme radical”.

Donc sur les 250 manifestants, “il n’y avait pas que des jeunes”. Il y avait aussi ceux qui prônaient “un islamisme radical”. Combien étaient-ils, une cinquantaine? Moins? Et ils sont venus au centre de Paris pour prôner un “islamisme radical”? Non? Ben qu’est-ce qu’on leur reproche? D’avoir quitté la banlieue et de s’être déversé si bruyamment dans les beaux quartiers?

“N’oublions pas au mois de mars ce qui s’est passé à Toulouse”, avec les tueries de Mohamed Merah commises au nom d’Al-Qaida. “A travers Internet, à travers des déplacements dans des pays comme l’Afghanistan ou le Pakistan, il y a des jeunes dans nos propres quartiers qui peuvent être touchés par cette idéologie de la haine”.

Mais que vient faire Merah dans cette histoire et Al-Qaïda? Les manifestants sont-ils venus avec des armes? Avaient-ils des intentions meurtrières? Venaient-ils commettre un attentat? Ont-ils seulement crier des paroles de haine?

Pourtant, je lis dans Le Monde :

“On est venu pour redorer le blason de Mahomet. On est dans la liberté d’expression, on voulait marcher comme Gandhi. On demande un minimum de respect”, a expliqué Abdelnour Karzaï, 23 ans, originaire de banlieue parisienne, évoquant une manifestation “pacifique”. Il est venu “jeter un coup d’oeil après avoir vu des infos sur internet”. “On ne peut pas faire de caricature des grands prophètes”, a-t-il fait valoir. “L’ambassade américaine, c’est juste un symbole, on n’est pas là pour la brûler”, s’insurge un jeune d’une vingtaine d’années, qui a souhaité conserver l’anonymat.

Un adepte du double discours?
En passant, j’adore le “originaire le la banlieue parisienne”. Avant, on était d’origine marocaine, algérienne, tunisienne, maintenant on est “originaire de la banlieue parisienne”

En début de soirée, une dizaine de personnes dont certains vêtus à la manière des Tablighs, restaient encerclées par les forces de l’ordre près de la place de la Concorde, tandis qu’une autre dizaine attendait qu’ils soient libérés, sans slogan ni banderole.

Et on nous parle de l’impressionnante capacité d’organisation et de mobilisation de ces gens-là. Deux cent cinquante hurluberlus mobilisés par SMS et débarqués sans banderoles revendicatrices, ni slogans.

Il a raison Valls :

“La menace est là”, a-t-il mis en garde.

Ah ouais, ça fait peur. Et le parquet de Paris a même ouvert une enquête pour savoir qui était derrière tout ça.

“Je ne permettrai pas que des femmes voilées entièrement, que des prières de rue, que des slogans hostiles à des pays alliés, à nos valeurs, puissent se faire entendre dans nos rues. Je serai extrêmement ferme”, a encore prévenu Manuel Valls.

Quoi? On ne peut plus crier des slogans hostiles à des pays alliés? Je me souviens pourtant avoir manifesté avec des milliers d’autres Français, à Nantes, en 2003, contre l’intervention américaine en Irak. Et puis, on reproche aux musulmans d’être violents. Cette fois-ci, on leur reproche d’avoir prier. N’est-ce pas une meilleure façon de manifester son mécontentement. Bon, d’accord, ils n’étaient pas obligés de le faire sur les Champs….

Je retiendrais finalement ceci. Les médias se sont honteusement étalés sur la manifestation du 15/09 grâce à quoi Valls s’est fait valoir avec son discours “va-t-en-guerre”.
Les médias ont lamentablement tu une autre manifestation qui a eu lieu le 16/09 et qui a rassemblé près d’un millier de manifestants. Ils y ont crié leur amour pour leur pays : la Syrie et pour leur président : Bashar El-Assad. Ils ont dénoncé Hollande, Fabius et les volontés interventionnistes. La manifestation a été autorisée par la Préfecture et protégée par les forces de l’ordre. Qui en a entendu parlé dans les médias?

Je viens juste de tomber sur le billet de Gilles Dervers, avocat qui s’intitule” Manif’ anti-US : Valls se couvre de ridicule”. Je vous le recommande chaudement.



18 commentaires

  • Quatre heures à Chatila

    Jean Genet

    En septembre 1982, Jean Genet accompagne à Beyrouth Layla Shahid, devenue présidente de l’Union des étudiants Palestiniens. Le 16 septembre ont lieu les massacres de Sabra et Chatila par les milices libanaises, avec l’active complicité de l’armée israélienne qui vient d’envahir et d’occuper le Liban . Le 19 septembre, Genet est le premier Européen à pouvoir pénétrer dans le camp de Chatila. Dans les mois qui suivent, il écrit « Quatre heures à Chatila », publié en janvier 1983 dans La Revue d’études palestiniennes.
    Ce texte magnifique, réquisitoire implacable contre les responsables de cet acte de barbarie, ne commence pas par évoquer l’horreur du charnier. Il commence par le souvenir des six mois passés dans les camps palestiniens avec les feddayin, dix ans avant le massacre de Sabra et Chatila.

    http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=11193

  • Et quand une partie de ces musulmans “pas caricaturaux” scandent “Egorgeons les Juifs!”. C’est grave ou pas grave? J’attends votre avis éclairé.
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gJZF-Vvv3wg
    Oui je sais la vidéo vient d’un site islamophobe et les commentaires sont lamentables, mais je ne pense pas que le son ait été modifié (à la 2′ 30″ minute).
    Que cherchez-vous à justifier?

  • [...] 18/09/2012 by Je veux de l'info in Actualités alternatives | Leave a comment Jump to Comments [...]

  • “On ne peut pas faire de caricature des grands prophètes”

    Ben si justement on peut. Même si la caricature en question est très mauvaise. Il n’y a pas de délit de blasphème aux US et en France (sauf en Alsace-Moselle ..). Peut être pensent-ils que la vie intellectuelle est plus douce et moins choquante dans les théocraties.

  • Heureusement que nous avons les religions pour nous haïr les uns les autres…

  • En effet votre source est des plus discutable et vous q voulez vs justifier ? Q des juifs ont été égorgés sur les champs ? Mais dans la réalité qui tue qui ? Est il a déplorer la mort de juifs par des mains arabes en ce bas monde ? Non rien… Et si nous inversons la question croyez vs à l on obtiendrait la meme réponse ?

    Alors oui votre vidéo montre la bêtise de certains dont il n est absolument pas démontré q ils soient capables de passer à l acte aussi intense q soit votre peur ! Alors de grâce exprimez vs avec votre intelligence pas avec vos peurs !

  • @Abdel
    Le cri “Egorgez les Juifs” n’est pas rare depuis une dizaine d’années dans les manifs pro-palestiniennes. Bien sûr que des colons israéliens crient aussi “Tuez les Arabes” derrière les fusils de Tsahal.
    Il n’empêche que si on ne comprend pas que de tels slogans sont inaudible et injustifiable en France (rapport à une histoire encore suffisamment récente) et partout, on a rien à faire dans le camp antiraciste et faire passer des fanatiques (même “ignorants”, même “incapables de passer à l’acte”) pour de braves garçons qui demandent juste un peu de respect.
    Quand vous dîtes qu’il il n’est absolument pas démontré qu’un imbécile se revendiquant du jihad soit capable de passer à l’acte, il me semble que vous n’avez pas lu les journaux depuis au moins 6 mois.

  • Bon article de décryptage.
    Je suis athée, donc très critique envers les religions, mais considérant que le respect des croyances religieuses des autres relève tout simplement du respect élémentaire de l’autre.
    L’islamophobie décomplexée et bien-pensante gangrène la société française et malheureusement d’un bord à l’autre de l’échiquier politique et n’augure rien de bon pour l’avenir, différemment semblable dans son idéologie et ses mécanismes de propagation à la montée de l’antisémitisme des années 30.

  •   chtcheglov ivre
    septembre 19th, 2012 at 21:12

    “Ils disaient juste tout haut, ce que tous les musulmans pensent tout bas.”
    comment tomber, en 13 mots, dans les travers qu’on souhaite dénoncer. hé bé !

  • “Ont-ils seulement crier des paroles de haine?”, demande Bécassine.
    Ben apparemment oui. Alors? Est-ce que ça n’infirme pas cette chaleureuse petite démonstration islamo friendly.
    Je précise que je ne regarde pas pour autant d’un air attendri les robocops de Manuel Valls pour avoir moi-même souvent connu les joies des arrestations préventives lors de rassemblements plus ou moins légaux.

    Mais enfin la question fondamentale de tout ça est quand même : devrais-je mériter le lynchage d’une foule dévote mais hostile si j’avais l’audace d’affirmer que je ne crois pas que Mahomet fut le messager de Dieu, pas plus que Raël ou Ron Hubbard, dans la mesure où je ne crois qu’il a existé ou qui existera un homme qui soit le messager de Dieu auquel je ne crois pas non plus ?
    J’attends la sentence avec sérenité, ô grand inquisiteur.

  • À Angela
    Décidement ce q vs nous servez et qui me gêne sont les demi vérités qui plus est sorties de leur contexte et donc dénuées de toute analyse. Avec le cas Merah sur lequel à mon avis tte la lumiere n a pas encore été faite que vs sous entendez n à rien à voir avec certains manifestants agités et n a encore moins à voir avec la période triste et noire de notre histoire si récente soit elle. Non, les chemises noires qui fondent leurs actions sur des théories raciales ne se trouvent pas dans les banlieues ou dans les groupes sociaux que vs semblez évoquer. Dieu merci, les jeunes de banlieue ne sont pas sous l emprise de groupes fascistes. Alors oui l’Histoire n’est pas un éternel recommencement. Bien sur cela ne signifie pas q de telles actions doivent restées impunies et démontre pour moi surtt une réaction face au mépris à leur endroit. Alors, svp Angela, en tant à anti raciste q vs semblez etre partagez avec nous vos analyses, infos, points de vue et pensées. Laissez à une certaine presse les éternelles rengaines et puisq vs évoquez l’Histoire… Elle ne nous a pas été totalement contée sur ce sujet. La proximité de Charlie hebdo avec le pouvoir est douteuse et bien loin des principes de ces fondateurs. Satirique, anti clérical et drôle pourquoi pas… raciste, alors CB devient un journaleux comme les autres. Quant à la liberté d expression et le droit à la critique l’Islam ne les interdit pas, mais l’insulte et le dénigrement est en Islam comme dans tte société moderne répréhensible. Il est étonnant d ailleurs à ce sujet le traitement inégal quand on parle d’Islam.
    Les arabes n ont pour l instant jamais été gagnés par les théories raciales qui sont encore vivaces comme nous expliquer q les pays arabes resteront tjs arrieree

  • @Angela

    Dans l’extrait que vous avez fourni, à aucun moment n’est crié “Egorgez les Juifs” ni même “tuez les Juifs”. Si de tels propos ont été proférés : 1° je m’étonne qu’ils n’aient pas été abondamment relayés par les média parce que pour le moment c’est plus un procès d’intention qui leur est fait 2°cela tombe sous le coup de la loi, il faut donc qu’une plainte soit déposée et les fauteurs condamnés.

  • @ ABdel
    Je suis d’accord avec vous sur au moins un point, on a tendance à tout mélanger dans des temps troublés et la susceptibilité des musulmans est malmenée pour des raisons qui sont parfois très loin du simple droit de critique. Ok. D’autre part, je n’ai jamais prétendu que l’Islam véhiculait une forme de “racisme”, je sais que c’est une religion de paix universaliste. Ok.

    Seulement voilà restons sur du concret. Un zigoto et un rigolo s’amusent à caricaturer voire à insulter le prophète. Grâce à Internet, tout se sait. Que faut-il faire? Créer un délit de blasphème même dans les pays “laics”? Instaurer le respect du sacré dans les textes de loi? C’est ce que préconise l’Organisation de la Conférence Islamique qui demandait en 2006 l’inscription d’un principe dans la charte du Conseil des droits de l’homme: «Le droit à la liberté d’expression est incompatible avec la diffamation des religions et des prophètes.»
    Alors dites-moi où commence le sacré des uns et finit celui des autres? Les théories de l’évolution ne sont-elles pas une insulte au sacré? Décrire Jésus simplement comme un homme historique et non un dieu, dont les traces tangibles d’existence sont très maigres, ne relève-t-il pas du blasphème? etc.
    Désolé mais pour moi la liberté prime en tout et elle n’est pas soldable sous prétexte qu’on manquerait de respect à un monsieur (ou un autre) qui a vécu il y a 1400 ans. C’est maintenant vcela la base du respect.

  • @ novinha56
    Qu’est-ce qui est scandé à la 2′30″ minute?
    “khaybar khaybar ya yahoud”? ça ne veut pas dire littéralement “Egorgeons les juifs” certes, mais je doute que ce soit une déclaration d’amour. Les talib comprennent très bien ce slogan…
    Cela commence à être relayé via les sites islamophobes et sionistes, ça va bientôt arriver sur vos écrans. Désolé.

  • À Angela
    Décidement ce q  vs nous servez et qui me gêne sont les demi vérités qui plus est sorties de leur contexte et donc dénuées de toute analyse. Avec le cas Merah sur lequel à mon avis tte la lumiere n a pas encore été faite que vs sous entendez n à rien à voir avec certains manifestants agités et n a encore moins à voir avec la période triste et noire de notre histoire si récente soit elle. Non, les chemises noires qui fondent leurs actions sur des théories raciales ne se trouvent pas dans les banlieues ou dans les groupes sociaux que vs semblez évoquer. Dieu merci, les jeunes de banlieue ne sont pas sous l emprise de groupes fascistes ou de groupes para militaires qui existent dans certaines communautés et qui sévissent en tte impunité. Alors oui l’Histoire n’est pas un éternel recommencement. Bien sur cela ne signifie pas q de telles actions doivent restées impunies et démontre pour moi surtt une réaction face au mépris à leur endroit. Alors, svp Angela, en tant q anti raciste q vs semblez etre partagez avec nous vos analyses, infos, points de vue et pensées. Laissez à une certaine presse les éternelles rengaines et puisq vs évoquez l’Histoire… Elle ne nous a pas été totalement contée au sujet de cette presse justement. La proximité de Charlie hebdo avec le pouvoir est suspecte et bien loin des principes de ses fondateurs. Satirique, anti clérical et drôle pourquoi pas… raciste, alors CB devient un journaleux comme les autres. Quant à la liberté d expression et le droit à la critique l’Islam ne les interdit pas, mais l’insulte et le dénigrement sont en Islam comme dans tte société moderne répréhensibles. Il est étonnant q à ce sujet le traitement inégal quand on parle d’Islam.
    Les arabes n ont pour l instant jamais été gagnés par les théories raciales qui sont encore vivaces dans notre pays comme par exemple nous expliquer q les pays arabes resteront tjs arrieres à cause de l’Islam… Le printemps dernier nous a eclairé sur ce point. Pas un expert n’a vu le vent tourner… Alors voyez vs certains posts sur les forum sont bien plus clairvoyants q nos spécialistes des banlieues ou d’ailleurs.

  • À Angela (suite) : la liberté dont vous faites référence est son plus bas degré… La liberté à l échelle de la France c’est respecter ses habitants et faire en sorte de faire des lois qui les respectent tous. Or, bien des lois nient certaines communauté voire une communauté. S interdire de choquer, insulter ou mépriser une catégorie de la population participe à améliorer la vie de la communauté entière. Ce qui n interdit pas de critiquer, railler ou user de dérision. Les musulmans (dans leur grande majorité) acceptent les railleries, la dérision et l’humour qd il s agit de la religion ou des prophètes. Mais l insulte, le mépris et la provocation relèvent d un tt autre combat q celui de la liberté d expression. Encore une fois voyez avec quels égards ont été traités les plaintes de la couronne d’Angleterre ! Oui nous pouvons rédiger un corpus de lois ou tt le monde trouve son compte… Est ce si difficile à construire de nos jours ? Est ce un défi insurmontable pour nos sociétés modernes ?

  • Encore une fois, je ne peux qu’acquiescer à ce que vous dîtes sur le respect à avoir vis-à-vis de toute communauté et sur la bassesse des insultes proférées par CB ou les extrémistes anti-musulmans américains.
    Mais la question du droit me pose problème. Pour que la liberté d’expression ait des niveaux élevés c’est peut-être le sort des sociétés modernes de devoir tolérer un niveau zéro.
    Ce à quoi nous assistons avec l’indignation provoquée par Charlie Hebdo, c’est qu’une partie de la société ne supporte pas ce la loi tolère. Et dans tous les cas, la réaction de la société civile est toujours plus saine que la censure de l’Etat.
    Si le droit s’en mêle, comment formuler le respect du sacré et des croyants. (il existe des recours possibles par-rapport aux appels à la haine). Encore une fois où commence-t-il ou finit-il.
    La vraie laïcité, tolérante et non discriminante, me semble la solution du moindre de mal. Et ce n’est pas un hasard si elle s’est imposée en Europe après des siècles de guerre de religion.

  • Angela,

    Ok ne changeons pas, fermons les yeux sur le 2 poids 2 mesures que vs balayez par je ne sais quel obstacle insurmontable. La laïcité telle qu’elle nous est proposée aujourd’hui et dont le txt de 1905 à été largement remanié veut exclure le fait religieux de notre société sous prétexte q des guerres ont eu lieu voilà 1000 ans ??? Nous ne tirons donc aucun enseignement de notre propre histoire ? Qui sommes nous donc des loups les uns pour les autres ? Voilà une lecture bien réductrice tant des religions que notre histoire…
    Permettez moi de rappeler que tous les principes humanistes viennent des eeligions… Ce qui est sur alors c q le changement ineluctable (car tout desesquilibre de régule d une manière ou d’une autre) sera soit apaisé par un corpus de lois adapté et réfléchi ou soit plus violent par des revendications de rues.

Leave a Reply

Nombre de pages vues : 103964